PR Newswire-US Newswire, New York, 3 août - L'Association des Irano-américains de New York (l'AIA-New York) et leurs amis ont organisé un rassemblement bruyant mais digne devant les Nations Unies pour protester contre la multiplication des exécutions ces derniers jours en Iran, dont une lapidation en juillet.

Ceux qui sont nés en Iran sont tous exilés, ayant fui les persécutions du régime tyrannique.

Les orateurs du rassemblement ont attiré l'attention sur le fait que selon des rapports d'Amnesty International au moins 139 personnes ont été exécutées en Iran depuis le début de 2007, et 450 condamnations à mort ont été prononcées durant la présidence d'Ahmadinejad.

Un autre point souligné par les orateurs, c'est le fait que des prisonniers politiques sont exécutés sous de fausses accusations de crimes et de viol.

Le rabbin et professeur Daniel M. Zucker a pris la parole devant le groupe pour noter que de tel rassemblement serait strictement interdit en Iran aujourd'hui et que s'ils y étaient organisés, ils seraient la cible de voyous à la solde du gouvernement et les manifestants seraient arrêtés et emprisonnés par les Forces de sécurité de l'Etat (FSE) du corps des gardiens de la révolution.

Un autre orateur de ce rassemblement était le bijoutier de Long Island, M. Saatchi qui a perdu plus de 80 membres de sa vaste famille dans les tribunaux draconiens de la dictature religieuse. M. Saatchi a appelé toutes les organisations internationales des droits de l'homme et les Nations unies à demander au régime iranien d'arrêter de toute urgence les exécutions.
 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @afchine_alavi: Tchaharchanbé Souri, fête du feu à travers l'Iran, s’est transformée en mouvement de protestation contre le régime des m…

csdhi.org