Pin It

crash avion ukrainien pilote qatari iranCSDHI - Selon un membre du Majlis (le Parlement iranien), un pilote d'avion de ligne qatari a raconté qu’il avait vu des missiles iraniens abattre le vol ukrainien PS752, le 8 janvier dernier.

Cette nouvelle information est tombée alors que la diffusion d'un fichier audio par l'Ukraine d'un échange entre une tour de contrôle et le pilote du vol 376 d'Aseman Airlines a déjà été révélée.

Le pilote qatari aurait vu le tir de deux missiles et une énorme explosion dans le ciel. Reconnaissant que le problème était lié au vol PS752, la tour de contrôle a essayé de contacter l'avion de ligne à neuf reprises, sans obtenir de réponse.

L'enregistrement audio prouve une fois de plus que de hauts responsables iraniens, y compris le Guide suprême du régime et son président, savaient que leurs forces avaient abattu le vol PS752, bien qu'il l'ait nié avec véhémence pendant trois jours.

Les responsables iraniens affirment toujours qu’ils ne savaient pas, le 8 janvier 2020, que des missiles avaient abattu l’avion, tuant les 176 passagers et membres d’équipage, qui se trouvaient à bord.

« Dans les comptes-rendus qui ont été envoyés au Comité du génie civil du Majlis, un document similaire à celui du fichier audio publié (par l'Ukraine) a été rapporté par un avion de ligne qatari », a expliqué à Jahan San'at Abolfazl Mousavi, un membre du Comité du génie civil, le 4 février 2020.

Le quotidien a déclaré que l'avion de ligne qatari était proche de la zone où le vol PS752 a été abattu.

Le député n'a pas précisé quand il avait reçu le document qatari.

Le 11 janvier, Amir Ali Haji Zadeh, le commandant de la Force aérospatiale des pasdarans, a déclaré avoir informé mercredi 8 janvier des responsables de l’abattage de l’avion.

Pourtant, du 8 janvier au 10 janvier, de nombreux responsables du régime ont nié les tirs de missiles sur l’avion et l'ont qualifiée de « rumeurs » diffusées par « l'ennemi » et les dissidents.

Hassan Rezaifar, l'enquêteur en chef de l'Organisation de l'aviation civile iranienne, est même allé jusqu'à exiger que l'Ukraine indemnise l’Iran pour les dommages causés par l'accident.

Après la publication par l'Ukraine du fichier audio, Rezaiefar a déclaré que « l'équipe d'enquête technique ukrainienne » avait publié un fichier audio « secret » qui leur avait été remis par l'Iran, ajoutant que le régime ne fournirait plus aucun document à l'Ukraine.

Cependant, dans une interview accordée aux médias ukrainiens, le président ukrainien Zelensky a déclaré que les contrôleurs aériens iraniens n’avaient pas fourni l’enregistrement aux enquêteurs ukrainiens qui se sont rendus en Iran et que le dossier a été obtenu de manière indépendante.

Le régime iranien continue de mentir au monde et aux Iraniens, refusant de remettre les boîtes noires de l’avion aux autorités compétentes.

Cela conduit à des spéculations selon lesquelles la fusillade ne serait pas « accidentelle » comme le prétend le régime.

Source : Iran News Wire