ImageMaryam Radjavi : les mesures répressives révèlent combien ce régime moribond redoute les  étudiants qui appellent à son renversement

CNRI - Ce matin, protestant contre une intervention prévue de Mahmoud Ahmadinejad à l'université de Téhéran, des étudiants ont scandé « Mort au dictateur ! » en marchant sur le bâtiment où il prononçait un discours. 

Les étudiants de plus en plus nombreux lançaient « Ahmadinejad, source de discrimination et de corruption», « Ahmadinejad - Pinochet! L'Iran ne sera pas le Chili », « Fusils, tanks et milices n'ont plus d'effet », « Honte à toi ! Hors de l'université! », « Libérer les étudiants emprisonnés sans délai », « Condamnons la torture des étudiants ! », « Non au règne de la force, non aux mercenaires de la police !»,  « Les étudiants meurent, mais ne se soumettent pas ».

 

Les protestations ont éclaté malgré les mesures répressives déployées par le régime clérical dans et autour du secteur de l'université, depuis la veille. 

ImageMême les étudiants se sont vus interdire l'accès à l'université. Les forces répressives ont tiré en vain des gaz lacrymogènes à l'intérieur de l'université pour empêcher la manifestation.

Les Forces de sécurité de l'Etat (FSE) et leurs Unités Spéciales, ainsi que des agents du ministère des Renseignements (VEVAK) patrouillaient dans l'avenue Enghelab et les rues adjacentes. De plus, des motards des forces de sécurité avaient pris le contrôle des rues autour de l'université et de la Cité U. Des dizaines de fourgonnettes de « la Patrouille d'Orientation » étaient garées devant l'université pour emmener les étudiants arrêtés.

Les membres de la milice du Bassidj qui ont essayé de tenir une manifestation en faveur d'Ahmadinejad à l'intérieur de l'université ont affronté la colère et la haine des étudiants protestataires qui criaient "Honte au Bassidj! Hors de l'université !"
 
La présidente élue de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi a salué les étudiants courageux décidés à déraciner le régime du Velayat-e-Faqih (la suprématie du guide religieux) avec sa répression, ses pillages et son exportation de l'intégrisme. Elle a exhorté les jeunes, les femmes et les autres Iraniens épris de liberté à intensifier leurs protestations contre le régime clérical.

Mme Radjavi a ajouté que les étudiants de Téhéran avaient déjoué le complot du régime clérical qui voulait dissimuler le fiasco du voyage d'Ahmadinejad à New York et son discours à l'Université Columbia. La présence d'un grand nombre de gardiens de la révolution, de miliciens et d'agents du VEVAK dans le secteur de l'université et la formation d'un barrage par les FSE devant l'entrée principale de l'université de Téhéran, révélaient uniquement la crainte que ressent le régime moribond devant les jeunes qui appellent à son renversement.


 

0
0
0
s2sdefault

Recherche

Twitter

RT @cjwerleman: Ahmad Hamada was detained and tortured by the Assad regime for 7 years before being released this week. WATCH him be reuni…

csdhi.org