Pin It

protestations iranCSDHI - Le chef du département de la justice de la province d'Ispahan a déclaré vendredi 26 juin 2020 que huit manifestants ont été condamnées pour « corruption sur terre », une accusation qui entraîne la peine de mort selon le code pénal islamique iranien.

Mohammad-Reza Habibi, qui s'exprimait lors d'un sermon de prière vendredi, n'a pas mentionné de détails sur ces affaires ou sur les manifestations auxquelles les accusés ont participé, mais il a déclaré : « Nous serons catégoriques vis-à-vis des mercenaires et des émeutiers si des crimes sont commis comme ce qui s'est passé en 2009, 2017 et en novembre dernier [lorsque des protestations ont éclaté à travers le pays] » et il a ajouté que huit procès ont été achevés et que les personnes impliquées ont été condamnées pour corruption sur terre ».

Les remarques de Habibi ont été faites quelques jours seulement après que des informations aient indiqué que trois jeunes hommes avaient été condamnés à mort pour avoir participé aux manifestations nationales de novembre 2019 à Téhéran. Les condamnations à mort prononcées par le Tribunal révolutionnaire auraient été confirmées par la cour suprême. Cependant, le pouvoir judiciaire n'a pas encore annoncé officiellement ces condamnations.

Après que la décision de la cour suprême a été rendue publique par le témoignage d'un avocat impliqué dans l'affaire, un site web d'informations affilié au radiodiffuseur public (IRIB) l'a démentie, ne citant qu'une « source informée ».

Le porte-parole du Département d'Etat américain, Morgan Ortagus, a condamné jeudi la condamnation à mort des trois jeunes hommes accusés d'avoir participé à des émeutes et a déclaré que l'Iran devait respecter les droits humains et mettre fin aux exécutions.

La multiplication par trois du prix de l'essence en novembre 2019 a déclenché une vague de protestations qui s'est rapidement transformée en troubles contre la République islamique dans 29 des 31 provinces iraniennes. En 2017, de nombreuses manifestations ont eu lieu pour protester contre l'inflation et la situation économique désastreuse du pays.

Source : Radio Farda