Pin It

ImageEnquête sur les enfants des rues, parue dans le quotidien gouvernemental « Iran » du 20 janvier 2003.

  • D'après les chiffres, les déviations sexuelles des adolescents scolarisés ont augmenté de 635%.
  • En moyenne, chaque semaine 35 filles s'enfuient de chez elles et chaque jour une fille est exploitée sexuellement.
  • 92% des enfants de rue de 14 à 18 ans, connaissent de nombreux problèmes dans les domaines du développement physique, mental, affectif et psychologique, et 89% d'entre eux, du point de vue émotionnel et psychologique ont le sentiment de ne pas avoir de valeur, 40% sont jaloux, 58% un sentiment de vengeance et d'hostilité, 52% un sentiment d'instabilité, 80% n'ont pas confiance dans les autres, 50% sont pessimistes et négatifs, 45% sont déprimés, 45% sont angoissés, 84% ont un sentiment d'insécurité et de peur,  et 77% sont en proie à une crise identitaire.


D'après cette enquête, dans le développement social 80% de ces enfants, sont querelleurs et violents et 37% sont drogués, 50% se sont mis à voler, 41% font du trafic de drogue, 85% dégradent les biens publics, et 50% se font exploiter sexuellement, 54% ne font aucun cas des droits des autres et ont des difficultés à communiquer et 55% ont tendance à pécher.
Dans le domaine du développement corporel aussi, 84% souffrent d'anémie, 80% d'une baisse du taux de sucre, 86% de pertes de poids,77% de maladie buccales et dentaires, 73% de maladies ophtalmologique, 61% de maladies respiratoires, 64% de maladies cardiaques, 69% de maladies ORL, 82% de maladies dermatologiques, et 60% de maladise héréditaires.
56% de ces enfants sont analphabètes, 32% souffrent de troubles de la mémoire, 30% ont des problèmes d'acquisition des connaissances, 61% ont des troubles de l'attention et de la concentration, 24% ont un léger retard intellectuel, 21% manque de curiosité,  61% des problèmes d'élocution et 86% n'ont aucune spécialité professionnelle.
21% des enfants étudiés vivaient de la mendicité et 87% s'adonnaient au reste des métiers. Le revenu mensuel de 11% d'entre eux est de 30.000 tomans et moins, 28% de 30.000 à 50.000 tomans, 23% de 50.000 à 80.000 mille tomans, 16 % de 80.000 à 100.000 mille tomans et 9% au-dessus de 100.000 tomans.
26% d'entre eux, travaillent quotidiennement entre 4 et 6 heures , 35% entre 6 et 10 heures, 24% entre de 10heures et plus. 83 % étaient en relation avec leurs familles et 54% avaient un père et une mère et étaient issu d'une famille de 5 à 8 enfants.