Publié le : 4th mai 2019

Khatami iranCSDHI – Un membre important du clergé iranien a critiqué les propositions de négociations avec les États-Unis. Dans les circonstances actuelles, négocier avec les États-Unis est une capitulation et la capitulation est une abjection », a déclaré Ahmad Khatami à une congrégation à Téhéran.

Le membre principal de l’Assemblée des experts a consacré l’essentiel de son sermon du vendredi à exprimer son inquiétude face aux conséquences des sanctions américaines globales.

« Il n’y a pas eu un seul moment, au cours des quarante dernières années, où nous n’avons pas été en conflit avec les États-Unis. C’est pourquoi nous avons battu les Etats-Unis dans le monde. (Le Président des États-Unis) Trump a exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation face au slogan « Death to America ». Il se plaint constamment que le peuple iranien dit « Mort à l’Amérique ». Mort à l’Amérique signifie « Mort à Trump et le (conseiller en sécurité nationale) Bolton », a déclaré Khatami, ajoutant que le régime détruirait « le nouveau plan américain pour le Moyen-Orient ».

Il a assimilé les sanctions imposées par les États-Unis à la guerre de huit ans entre l’Iran et l’Irak et a déclaré que les Iraniens participeraient également à la lutte contre les États-Unis comme ils l’avaient fait contre Saddam et qu’ils « allaient broyer les dents des États-Unis ».

Les Iraniens accusent le régime de leurs difficultés économiques, comme en témoignent les récentes manifestations. Ils se réfèrent au régime quand ils chantent : « Notre ennemi est juste ici ; Ils mentent quand ils disent que ce sont les États-Unis ».

Les remarques de Khatami interviennent après que le Guide suprême du régime, Ali Khamenei, a déclaré que les « ennemis » du régime étaient en « mode combat », avertissant ses partisans d’être préparés.

Dans un discours télévisé mercredi, Ali Khamenei a déclaré que « l’ennemi » attaquait l’économie et la politique du régime tout en infiltrant les systèmes de renseignement du pays.

Réitérant les remarques de Khamenei, le responsable de la prière du vendredi de Mashhad a déclaré à une congrégation vendredi que tout le pays devait passer en « mode combat ». « Le Guide suprême a noté que… nous devions passer en mode combat. Ce n’était pas une suggestion du Guide suprême. Le Guide suprême est le commandant en chef… et il a donné l’ordre de passer en mode combat. Ce commandement s’adresse aux responsables, au gouvernement, au parlement et au pouvoir judiciaire, ainsi qu’à tous les iraniens », a déclaré Ahmad Alamolhoda.

Source : Iran News Wire