Publié le : 10th janvier 2020

crash avion iranCSDHI – Des responsables américains ont partagé des renseignements avec le Canada pour confirmer que le vol 752 de l’avion Boeing ukrainien avait été abattu, écrit Catharine Tunney pour CBC News.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a déclaré que les renseignements indiquent maintenant que l’avion de passagers ukrainien s’est écrasé mercredi près de Téhéran, tuant tout le monde à bord – dont 138 personnes se rendaient au Canada – a été abattu par un missile iranien.

L’avion de ligne d’Ukraine International Airlines avait décollé mercredi matin de Téhéran en direction de Kiev avant de s’écraser deux minutes après. Ce crash de l’avion est la pire catastrophe aérienne de l’aviation civile en Iran : 176 personnes dont 63 Canadiens sont morts dans l’accident, survenu peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l’armée américaine en Irak.

« Nous avons des renseignements provenant de plusieurs sources, y compris nos alliés et nos propres renseignements. Les preuves indiquent que l’avion a été abattu par un missile sol-air iranien », ajoutant que « ce n’était peut-être pas intentionnel », a déclaré Justin Trudeau lors d’une conférence de presse à Ottawa, au Canada. Le Premier ministre canadien a estimé que ces derniers développements « renforcent la nécessité d’une enquête approfondie » dans cette affaire. « Comme je l’ai dit hier, les Canadiens ont des questions et ils méritent des réponses », a-t-il insisté.

« La nouvelle sera sans aucun doute un nouveau choc pour les familles qui sont déjà en deuil face à cette tragédie indescriptible. »

Peu après cette déclaration, le premier ministre britannique, Boris Johnson, a « confirmé que l’avion avait été abattu par un missile ». « Il y a maintenant un ensemble d’informations », selon lesquelles l’avion « a été abattu par un missile sol-air iranien », « cela pourrait bien avoir été accidentel », a-t-il déclaré dans un communiqué.

La plupart des 176 victimes étaient en correspondance pour le Canada, dont 63 citoyens canadiens. Les victimes comprenaient des familles entières, des universitaires, des étudiants et des jeunes mariés.

Source : Iran Wire

Nouvelles associées