Publié le : 13th octobre 2020
pratiques-medievales-iran.

La barbarie du régime des mollahs

CSDHI – Ali Khamenei, Hassan Rouhani et le reste de leur bande sont les pires voyous d’Iran. De toute évidence, leurs pratiques médiévales brutales et barbares en attestent.

Ce sont eux que l’opposition iranienne, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) veut supprimer. Et les remplacer par un gouvernement démocratique qui agit au nom de tous les Iraniens. Un État de droit et non un État de terreur.

Pour la énième fois, Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a tenté de faire expulser l’Iran des Nations unies. Elle œuvre pour faire traduire en justice ses dirigeants pour les crimes contre l’humanité auxquels ils ont participé.

Les mains de trois hommes ont été récemment coupées

Pour illustrer clairement les pratiques médiévales brutales du régime et de ses agents de police, deux jeunes hommes détenus à la prison d’Oroumieh viennent de se faire couper la main droite en guise de punition. Un autre jeune homme dans la même prison vient de recevoir le même châtiment. Ces actes barbares ont un caractère médiéval. Ils témoignent de la pensée tordue du Guide suprême de l’Iran, Ali Khamenei.

Des Iraniens battus, torturés en public

À Téhéran, les forces de sécurité de l’État (SSF) ont torturé cinq jeunes hommes en public. Elles ont battu aussi un autre jeune homme devant la population. La triste plaisanterie est que les voyous qui ont fait cela avaient prétendu que ces jeunes hommes étaient eux-mêmes des voyous !

Tous ces châtiments sont exécutés sur ordre de Khamenei

Seyed Majid Mirahmadi est un général de brigade des pasdarans et chef d’état-major adjoint pour le renseignement et la sécurité du régime clérical. Il affirme que ces punitions brutales étaient des ordres directs de Khamenei. « La principale demande de Khamenei est de déraciner l’insécurité dans la société. Aujourd’hui, la question de priver les gens de confort par des voyous est une tâche importante qui relève de la responsabilité de toutes les forces armées, y compris les SSF », a-t-il déclaré sur le site d’information Javan Online.

Préserver et protéger le velayat-e faqih

Le site d’information Javan poursuit en citant le général de brigade de l’IRGC (pasdarans). Celui-ci a déclaré que la principale raison des sévères sanctions contre les soi-disant « voyous » était de préserver le système du velayat-e faqih. « Si quelqu’un dans la sphère politique veut créer une sédition, … si dans la sphère de la sécurité quelqu’un veut commettre un vol ou une émeute, et si dans la sphère culturelle on veut insulter les valeurs de la révolution, toutes les forces armées sont pleinement préparées à les affronter », a-t-il déclaré.

Maintenir le peuple en état de soumission

La présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), Mme Maryam Radjavi, a évoqué les tactiques brutales du régime. Les exemples les plus significatifs sont les passages à tabac, les humiliations en public, les amputations et les exécutions. Tout cela est conçu pour effrayer le peuple iranien et le pousser à la soumission. Elle affirme que cela risque de faire exactement le contraire. Les Iraniens ordinaires en ont assez des voleurs et des tyrans du régime. Ils veulent s’en débarrasser.

Mme Radjavi a déclaré que ce régime médiéval n’a pas sa place dans le monde d’aujourd’hui. Elle a demandé que le bannissement du régime des Nations unies. Elle a ajouté l’ONU doit traduire en justice tous les responsables qui ont commis des crimes contre l’humanité.

Source : Stop au Fondamentalisme