Publié le : 22nd novembre 2020
immolation

Un travailleur s’auto- immole par désespoir

CSDHI – Un travailleur de 45 ans de Kermanshah s’est immolé par le feu. Il est décédé le mercredi 18 novembre 2020.

Il meurt de ses brûlures

L’homme démuni a commis cet acte de protestation devant le Syndicat des travailleurs de la ville de Kermanshah. Il est mort après son transfert à l’hôpital à cause de la gravité de ses blessures.

Simultanément, à la diffusion du clip vidéo de l’homme sur les réseaux sociaux, on a appris qu’il avait agi ainsi à cause de son incapacité à payer les frais de subsistance et les frais médicaux de sa mère malade.

L’agence de presse officielle ILNA a rapporté le 18 novembre qu’un travailleur de 45 ans s’était immolé par le feu à l’intersection de Rashidi, à l’extérieur du Syndicat des travailleurs de Kermanshah.

On a transporté l’ouvrier à l’hôpital Khomeini de la ville. Cependant, il a perdu la vie en raison de ses graves blessures.

Mohammadreza Amouii, adjoint aux affaires sociales des SSF à Kermanshah, a déclaré qu’il informerait le public après avoir obtenu plus de détails sur cet incident.

Les nouvelles publiées sur les réseaux sociaux indiquent que la mère du travailleur a un cancer. Mais elle n’a pas d’assurance. Le jeune homme s’est suicidé parce qu’il vivait dans des conditions difficiles. Il ne pouvait pas payer le traitement de sa mère.

D’autres ont aussi eu recours à cet acte de désespoir

La mort tragique du travailleur ressemble à un incident similaire qui s’est produit récemment, fin octobre, dans le nord de l’Iran, lorsqu’un travailleur des mines s’est immolé après son licenciement.

Selon une source bien informée, le jeune homme s’est immolé par le feu pour protester contre son licenciement de la société minière de Shabab et ses quatre mois de chômage.

Le travailleur de 32 ans, Saber Behboudi, du village de Ganjeh, dans le comté de Rudbar, présentait des brûlures sur 90 % de son corps. Il est mort le 1er novembre dans un hôpital.

Selon le chef de l’Organisation des coopératives, du travail et de la protection sociale de Rudbar, Saber Behboudi s’est immolé devant l’une des entreprises de la mine de sable de Rudbar.

« Les dirigeants de l’entreprise affirment qu’il travaillait comme journalier dans le secteur de la construction de l’entreprise depuis huit mois. Son travail a été interrompu après la fin des travaux de construction », a ajouté Mohammad Heidari.

Source : Iran HRM