Publié le : 8th juin 2021

kurde mort

CSDHI – Le 2 juin à Karaj, les forces de police ont tué un Kurde iranien. Selon l’Organisation Hengaw, l’homme s’appelait Kourosh Heidari, 35 ans. Une source informée a déclaré que la police soupçonnait Kourosh de transporter de la drogue. Elle a donc ouvert le feu sur lui sans avertissement.

Sam Heidari, le frère de Kourosh, a eu une crise cardiaque. Il est décédé en voyant le cadavre de Kourosh le lendemain.

Kourosh avait déjà passé sept ans dans la prison de Dizel Abad à Kermanshah.

La police et les forces de sécurité iraniennes procèdent à ces fusillades en toute impunité.

Selon un rapport annuel d’une association de défense des droits humains, les forces de sécurité de l’État iranien ont directement ou indirectement pris pour cible au moins 204 citoyens iraniens en 2020. 74 d’entre eux ont perdu la vie. (Source : Iran News Wire)

Un Koulbar mort, deux blessés dans les zones frontalières du Kurdistan iranien

Le 6 juin, un régiment frontalier iranien a ouvert le feu sur un groupe de Koulbars dans le col de Tah Tah, dans la région de Hawraman. Les agents iraniens ont blessé Soran Qaderi, un kolbar de 35 ans originaire de Marivan, ont indiqué des sources au Kurdistan Human Rights Network.

Source : KHRN