Pin It

saulignac manifestations iranCSDHI – Le député Hervé Saulignac, du groupe Socialiste et apparenté, choqué par la violence et l’ampleur de la répression du soulèvement en Iran, a interpellé le 3 décembre le Premier ministre lors de questions orales à l’Assemblée nationale, attéré par le silence de la France.

« Monsieur le Premier ministre,

Le 15 novembre dernier, suite à la décision du régime iranien d'augmenter le prix de l'essence, le peuple d'Iran est descendu dans la rue et le régime des mollahs a répliqué par les armes, laissant derrière lui un bain de sang.

Le bilan est absolument effroyable, probablement plus de 500 morts, et parmi eux de nombreux jeunes, plus de 4000 blessés, 10.000 arrestations qui donneront lieu très certainement à des exécutions sommaires. Des armes de guerre ont été utilisées, des snipers ont tiré sur des gosses, les forces de sécurité du régime sont allées jusque dans les hôpitaux chercher les manifestants.

UN SILENCE INACCEPTABLE

Devant ce qu'il convient de qualifier de massacre, le silence de la communauté internationale est assourdissant. Mais le silence le plus insupportable, le plus inacceptable, c'est celui de la France, Monsieur le Premier ministre. ¨Par ce silence notre pays tourne le dos à des valeurs universelles qu'il a pourtant si longtemps incarnées. Pourquoi la France se tait ?

Vous savez, Monsieur le Premier ministre, probablement que des parlementaires français de tous bords ne comprennent pas que la diplomatie française déserte ainsi le terrain des droits de l'homme. Le parlement est aussi dans son rôle, quand il vous dit que notre pays s'abîme en restant spectateur de l'horreur qui s'abat sur des innocents.

Monsieur le Premier ministre, la France par votre voix doit condamner plus clairement qu'elle ne l'a fait les atrocités commises par le régime des mollahs en Iran. Elle doit aussi exhorter l'ONU à enquêter et faire toute la lumière sur les crimes qui ont été commis. Monsieur le Premier ministre, ne trahissez pas les valeurs de la France? Soyez dans votre réponse à la hauteur de notre histoire.