Publié le : 29th juin 2021

execution-iran

CSDHI – Deux prisonniers du couloir de la mort condamnés à la qisas (la loi du Talion) pour meurtre, sont morts par pendaison à la prison centrale de Zahedan.

Selon les informations obtenues par Iran Human Rights, les agents iraniens ont pendu deux hommes à la prison centrale de Zahedan dans la matinée du 26 juin. La justice les avait condamnés à la qisas (la loi du Talion) dans la même affaire de meurtre.

Nous avons établi l’identité de l’un des hommes. Il s’agissait du prisonnier baloutche Abdulhamid Ghanbarzehi. Au moment de la rédaction de ce rapport, IHR n’était pas en mesure de confirmer l’identité du second homme, originaire d’Ispahan.

« Les deux prisonniers se sont affrontés avec la police autour de Khash. Un officier est mort dans l’affrontement », a déclaré une source informée à IHR.

La Campagne des activistes baloutches avait également signalé l’exécution d’Abdulhamid Ghanbarzehi.

Au moment de la rédaction de cet article, les médias nationaux ou les autorités iraniennes n’ont pas signalé son exécution.

Selon le rapport annuel d’Iran Human Rights sur la peine de mort, les autorités ont condamné au moins 211 des 267 personnes exécutées en 2020 à la qisas (la loi du Talion) pour « meurtre avec préméditation. »

Il n’existe aucune distinction juridique entre le meurtre et l’homicide involontaire, qu’il soit volontaire ou involontaire en Iran. Les personnes inculpées sous le terme générique de « meurtre avec préméditation » se verront infliger la peine de mort. Quelles que soient l’intention et les circonstances.

Source : IHR