Publié le : 6th avril 2021

Political-prisoner-Farhad-Salmanpour

CSDHI – Les autorités carcérales iraniennes ont refusé d’accorder, une fois de plus, un traitement médical à un prisonnier politique. Il s’agit de Farhad Salmanpour Zahir. Celui-ci souffre de problèmes de santé.

Farhad Salmanpour a subi de graves blessures à la colonne vertébrale à la suite de tortures et de passages à tabac en prison. Il a aussi supporté le harcèlement des détenus ordinaires. Aujourd’hui, il peut à peine marcher et il a besoin de toute urgence d’un traitement médical.

Il souffre également d’une infection pulmonaire. De plus, on soupçonne qu’il soit atteint d’une sclérose en plaques. Il a besoin de tests médicaux spécialisés. Les demandes de la famille de M. Salmanpour en vue d’obtenir un congé carcéral à but médical sont refusées par les autorités judiciaires.

L’année dernière, un dangereux criminel a poussé le prisonnier politique de son lit superposé. Il a eu une fracture de la colonne vertébrale.

L’enfermement des prisonniers politiques en Iran avec des criminels violents met leur vie en danger. De nombreuses informations font état de détenus ordinaires incités par des agents pénitentiaires à attaquer des prisonniers politiques.

Les responsables de la prison ont transféré M. Salmanpour dans la clinique de la prison alors qu’elles auraient dû le transférer dans un hôpital pour y être soigné.

Des agents de sécurité ont arrêté Farhad Salmanpour à Téhéran le 21 août 2019. Ils l’ont transféré au quartier 209 de la prison d’Evine. Après avoir enduré 45 jours d’isolement, ils l’ont transféré à la section 4 de la prison d’Evine.

La 3e section de la Cour de sûreté d’Evine a inculpé Farhad Salmanpour pour « aide à l’évasion de Saied Malekpour », « rassemblement et collusion contre l’État », « diffusion de propagande contre l’État » et « publication d’informations classifiées ». Saied Malekpour a pourtant déclaré à plusieurs reprises que Farhad n’avait rien à voir avec son évasion.

Cependant, Malekpour a nié à plusieurs reprises les allégations portées contre Farhad Salmanpour au cours de l’année écoulée. Les autorités iraniennes l’accusent d’être impliqué dans la fuite de Saeed.

Les mollahs iraniens ont condamné Saeed Malekpour à la prison à vie pour un programme qu’il a créé pour télécharger des photos sur le Web. Sa sœur a mis en ligne une vidéo montrant son retour au Canada en août 2019. Il s’est enfui alors qu’il bénéficiait d’une libération à court terme de la prison.

Source : Iran HRM