Publié le : 10th avril 2021

fete-privee-mixte

CSDHI – Les forces iraniennes ont arrêté 31 femmes et hommes lors d’une fête privée mixte dans un café de la ville de Mahshahr, dans le sud-ouest de l’Iran. C’est ce qu’ont annoncé les autorités judiciaires le 10 avril.

Les agents de mollahs arrêtent 31 personnes à Mahshahr

« Les forces de sécurité du régime ont arrêté 31 personnes lors d’une fête mixte. Celle-ci avait lieu dans un café du port de Mahshahr. » Voici ce qu’a déclaré le procureur public et révolutionnaire du port de Mahshahr, selon l’agence de presse IRIB.

Mehdi Mohammadi a ajouté : « Nous avons mis sous scellé ce café offensant. Nous allons poursuivre les personnes arrêtées qui ont enfreint les règles et organisé une fête nocturne. »

Mettant en garde les « délinquants hors-la-loi », Mohammadi a déclaré : « Le système judiciaire traitera sérieusement les individus qui piétinent la loi. Il ne tolérera aucun acte répréhensible à cet égard. »

La priorité du régime, c’est la répression des libertés civiles

Les Iraniens et l’économie sont confrontés à de nombreux problèmes. Malgré cela, les responsables et les religieux au sommet du régime donnent la priorité à la répression des libertés civiles. Au lieu de résoudre les vrais problèmes.

Violant la vie privée des citoyens iraniens, les autorités iraniennes font systématiquement des descentes dans les fêtes privées ou les restaurants. Elles arrêtent et parfois fouettent des citoyens. Elles prétextent que les femmes sont mal voilées ou que d’autres boivent de l’alcool.

Le 2 avril, les forces de sécurité du régime (SSF) ont arrêté 13 jeunes hommes et femmes. Elles leur ont reproché de« s’amuser et boire de l’alcool » dans un café-restaurant de Téhéran.

Des arrestations, à profusion !

L’agence de presse officielle Rokna a rapporté le même jour que les SSF ont encerclé le restaurant dans le quartier de Téhéranpars à 22 heures jeudi. Elles ont arrêté 13 jeunes hommes et femmes qui buvaient de « l’alcool » et fumaient du narguilé, ainsi que les propriétaires du café.

Fin mars, le chef du département du patrimoine culturel, du tourisme et de l’artisanat de Dezful, dans le sud-ouest de l’Iran, a fait une déclaration. Selon lui, les SSF ont arrêté les responsables d’un groupe de touristes pour « mélange des genres, apparence inappropriée et danse. »

« Le groupe touristique était venu au lac Shahyun depuis une autre province sans autorisation ni coordination avec les responsables du tourisme et les forces de l’ordre. Le conseil de sécurité provincial a donné l’ordre de les arrêter. » Il s’agit de la déclaration de Mehdi Chenari, le chef du département du patrimoine culturel, du tourisme et de l’artisanat de Dezful, le 25 mars 2121, selon l’agence de presse officielle, IRNA.

On ignore le nombre de détenus et leur identité.

Source : Iran HRM