Publié le : 12th avril 2021

khamenei-covid19

CSDHI – La pandémie de la Covid-19 représente toujours un danger pour le monde. La plupart des pays ont consacré presque toutes leurs ressources et leurs efforts pour prévenir les infections et les décès. La plupart des gouvernements du monde ont essayé et continuent d’essayer d’obtenir des vaccins pour sauver des vies et ramener les conditions de vie à la normale.

Cependant, l’Iran ne l’a pas fait.

Moins d’1% de la population a reçu une première dose de vaccin

Avec une population de près de 83 millions de personnes, moins d’un pour cent des Iraniens ont reçu ne serait-ce que la première dose du vaccin COVID-19.

Et ce, alors que le Guide suprême du régime, Ali Khamenei, a interdit l’importation de vaccins américains réputés, dont Moderna et Pfizer, qui offrent la meilleure immunité.

Compte tenu de tout cela, il est évident que le régime n’est pas disposé à lancer une vaccination à grande échelle. Ceux qui ne connaissent pas le régime peuvent se demander pourquoi. Pour répondre à cette question, il faut comprendre le mode de pensée du régime, notamment celui du tout-puissant Guide suprême. Khamenei règne d’une main de fer et contrôle toutes les affaires internes et internationales de l’Iran. Il est parfaitement conscient de la situation économique désastreuse de l’Iran, des mauvaises conditions de vie des Iraniens, de l’inflation galopante, de la corruption du gouvernement, de la pauvreté, du chômage élevé et du ressentiment sans cesse croissant des Iraniens à l’égard du régime qui les a privés de leurs droits civiques et de leurs libertés fondamentales.

Khamenei joue sur le retard de vaccination et les inquiétude de la population

En retardant la vaccination et en maintenant les Iraniens préoccupés par la COVID-19, Khamenei tente de prévenir des protestations imminentes afin de maintenir son régime au pouvoir.

Selon des sources fiables, plus de 240 000 personnes sont mortes de la COVID-19 en Iran.  Mais le régime continue de mentir sur le nombre de décès. Il n’a annoncé qu’environ un quart du nombre réel des décès.

Malgré les infections et les décès quotidiens d’Iraniens ordinaires, aucun des hauts responsables n’a contracté le coronavirus au cours des derniers mois.

Khamenei et Rouhani sont vaccinés

Avant la mise au point du vaccin, on a vu Khamenei accomplir des cérémonies religieuses seul, sans la présence de quiconque, sur la télévision officielle. De même, le président iranien Rouhani tenait des réunions de cabinet en ligne. Il n’a pas rencontré un seul de ses ministres en personne.

Toutefois, ces derniers temps, ils sont tous deux apparus assez souvent en public, sans même porter de masque. De nombreux Iraniens pensent que cela montre que les hauts responsables sont en fait vaccinés. Pourtant, la majorité du personnel médical iranien ne l’a pas été.

Une autre raison du retard dans la vaccination est la corruption du gouvernement. Les dirigeants iraniens veulent s’enrichir et financer leurs mandataires terroristes en Syrie, au Liban, en Irak et au Yémen. Le gouvernement parle de privatiser une partie des importations de vaccins. Ils vendront ensuite les vaccins aux Iraniens ordinaires et aux hôpitaux à des prix beaucoup plus élevés.

Source : Iran News Wire