Publié le : 20th juillet 2021

baloutches-tues-iran

CSDHI – La police iranienne a tué deux Baloutches iraniens, le 17 juillet, dans la province du Khorasan du Sud, dans l’est de l’Iran. Selon le site Web de la Campagne baloutche, les deux hommes s’appelaient Naser Aalizehi et Mousa Aalizehi. Les informations indiquent que les deux hommes circulaient à moto lorsque la police les a pris pour cible. La police les a abattus car elle les soupçonnait de transporter de la drogue.

Il s’agit du quatrième cas en juillet dans lequel la police ou les forces de sécurité tuent des civils.

Le 13 juillet, les forces narcotiques iraniennes ont tué un Baloutche à Birjand, dans l’est de l’Iran. Il s’appelait Mahmoud Berahoui Les forces des stupéfiants ont poursuivi sa voiture. Puis, elles ont ouvert le feu sur lui à bout portant. Elles ont touché Mahmoud à la gorge et au cœur et il est décédé.

Le 14 juillet, la police a tué un Baloutche à Bandar Abbas, dans le sud de l’Iran. Il s’agissait d’Afzal Paknejad.

Le 2 juillet, la police des frontières à Rask a abattu un travailleur baloutche, dans le sud-est de l’Iran. Il se nommait Faghir-Mohammad Lelahizehi. Faghir-Mohammad et quelques autres personnes étaient partis au travail. Ils se reposaient sur le chemin du retour lorsque la police des frontières a ouvert le feu sur eux.

La police et les forces de sécurité iraniennes procèdent à ces tirs en toute impunité.

Selon le rapport annuel d’un groupe de défense des droits humains, les forces de sécurité du régime iranien a directement ou indirectement pris pour cible au moins 204 citoyens iraniens en 2020, dont 74 ont perdu la vie.

Source : Iran News Wire