Publié le : 20th juillet 2021

bahais-persecutes-iran

CSDHI – Les tribunaux d’appel de Téhéran et les tribunaux révolutionnaires de Yazd ont condamné sept bahaïs iraniens à la prison au cours des deux derniers jours.

Yazd

Quatre bahaïs iraniens devront purger un total de 13 ans de prison à Yazd, dans le centre de l’Iran. Selon HRANA, les quatre bahaïs s’appellent Amin Zolfaghari, Mahboubeh Misaghian, Mitra Bandi Amirabadi et Hiva Yazdan Mehdi Abadi.

Le tribunal révolutionnaire de la branche 2 de Yazd a condamné chacun d’entre eux à trois ans et quatre mois de prison. Il les a accusés d' »appartenance à des groupes d’opposition » et de « diffusion de propagande contre l’État ».  La cour d’appel n’a pas encore confirmé la sentence.

Amin Zolfaghari était placé en détention le 21 mai 2020 et libéré sous caution le mois suivant. Mahboubeh Misaghian a été arrêté le 1er juin 2020 par les forces de sécurité, puis libéré sous caution le 16 juin 2020.

Les agents du régime avaient arrêté Mitra Bandi Amirabadi et Hiva Yazdan Mehdi Abadi, le 30 mai 2020. Puis, ils les avaient libérés sous caution après trois mois. Hiva avait précédemment fait de la prison en décembre 2017 pour avoir enseigné la musique à des enfants. Les autorités l’avaient ensuite libéré sous caution.

Téhéran

Dans une autre affaire, le 27 juin, la cour d’appel de Téhéran a condamné trois bahaïs de la même famille à un total de sept ans de prison.

Selon le rapport de HRANA, les trois bahaïs s’appelaient Afsaneh Emami, Hamid Naseri et Saeed Naseri. Le régime les a accusés d' » appartenance à une organisation bahaïe illégale qui constitue une menace pour la sécurité nationale « . Les autorités judiciaires ont condamné Afsaneh à trois ans de prison. Puis, Saeed et Hamid à deux ans de prison chacun.

Les mollahs persécutent systématiquement les bahaïs iraniens

Selon des sources non officielles, il y aurait plus de 300 000 adeptes de la foi bahaïe en Iran. Cependant, la Constitution de la République islamique d’Iran ne reconnaît que l’islam, le christianisme, le judaïsme et le zoroastrisme et ne reconnaît pas le bahaïsme.

Depuis la révolution islamique de 1979 en Iran, les bahaïs iraniens sont systématiquement persécutés dans le cadre de la politique gouvernementale. Au cours de la première décennie de cette persécution, plus de 200 bahaïs iraniens ont été tués ou exécutés. Le régime des mollahs en a torturé ou emprisonné des centaines d’autres. Des dizaines de milliers ont perdu leur emploi, leur accès à l’éducation et d’autres droits. Tout cela uniquement en raison de leur croyance religieuse.

La persécution des Bahaïs d’Iran est toujours en cours et des dizaines de bahaïs croupissent dans les prisons de ce pays.

Source : Iran News Wire