Pin It

shabnam nematzadeh fille ancien ministre industrie iranCSDHI - Les autorités iraniennes ont arrêté la fille d'un ancien ministre de l'industrie, des mines et du commerce pour s'être emparée d'une partie du marché des médicaments et avoir accumulé des biens par des voies illégales, a rapporté dimanche le 8 septembre l'agence de presse officielle, ISNA.

« Le tribunal doit juger Shabnam Nematzadeh avec un autre suspect, Ahmad Reza Lashkaripour, le 15 septembre », a déclaré le juge Assadollah Massoudi Maqam, cité par ISNA.

Selon Massoudi Maqam, les deux accusés font face à une série de charges, notamment, perturbation du marché local des médicaments, violation des lois sur les aliments et les boissons et collecte de plus de 38 millions d’euros par des voies illégales.

Auparavant, l'Organisation gouvernementale des peines discrétionnaires avait annoncé qu'elle avait intenté une action en justice contre Shabnam Nematzadeh pour avoir fait passer en fraude 1,36 million d’euros de médicaments.

Son père Mohammad Reza Nematzadeh a été ministre de 2013 à 2017 dans l'administration du président Hassan Rouhani.

Alors que l'économie iranienne s'est encore détériorée cette année, les autorités ont de plus en plus tendance à poursuivre les personnes influentes pour corruption.

Shabnam Nematzadeh, directeur général de Rasa Pharmed depuis 2009, avait fait les manchettes en février dernier concernant la construction d'une villa de luxe dans un quartier huppé de Téhéran, surnommé le Beverly Hills de la capitale iranienne.

« Une villa appartenant à la fille d'un ancien membre du cabinet du président Hassan Rouhani sera bientôt démolie », a déclaré le 28 février le maire de la ville de Lavasan, cité par l'agence de presse officielle Mehr.

Lavasan est une ville riche du comté de Shemiranat, dans la province de Téhéran, située à onze kilomètres au nord-est de la capitale, Téhéran.

La ville riche est connue pour son climat agréable. Elle abrite de nombreuses villas luxueuses abritant de nombreuses familles aisées et riches.

Cependant, l'ordre de démolir la villa de Mme Nematzadeh n'a apparemment pas été exécuté jusqu'à présent.

Source : Radio Farda