Publié le : 5th juillet 2021
deux-etudiants-iran

Ali Younesi et Amir Hossein Moradi

CSDHI – Mostafa Nili, l’avocat des étudiants torturés de l’Université Sharif, Ali Younesi et Amir Hossein Moradi, a fourni plus de détails sur l’audience des accusations portées contre les deux.

Audience au tribunal révolutionnaire le 3 juillet

Elle s’est tenue au Tribunal révolutionnaire de Téhéran le samedi 3 juillet.

Nili a déclaré, au cours de l’audience, qu’il avait demandé le transfert de ses clients du quartier de sécurité 209 au quartier général de la prison d’Evine.

S’adressant au site d’information officiel Emtedad Persian, Mostafa Nili a déclaré : « Corruption sur terre, rassemblement et collusion pour agir contre la sécurité nationale et activités de propagande contre le régime sont les charges retenues contre Ali Younesi et Amir Hossein Moradi. Tous les deux ont nié toutes les charges. »

Nili a ajouté que pendant l’audience, ils ont demandé le transfert de ses clients du quartier de sécurité 209 au quartier général. En conséquence, le juge a répondu qu’une décision sera prise après examen.

Enquête sur les accusations reportées

Nili a déclaré que jusqu’à présent, les autorités judiciaires n’ont pas entendu les dernières défenses des étudiants torturés de l’Université Sharif. Il a poursuivi que les autorités ont reporté aux prochaines sessions l’enquête sur les accusations.

Plus tôt, Mostafa Neyli a tweeté qu’Ali Younesi et Amir Hossein Moradi sont toujours détenus dans le quartier de sécurité 209 de la prison d’Evin après plus de 14 mois. De plus, l’incapacité des autorités à les transférer dans le quartier public a rendu difficile leur représentation.

Les autorités iraniennes devaient juger les étudiants d’honneur de l’Université de technologie de Sharif, le 11 avril 2021. Le régime les avait accusés de charges liées à la sécurité nationale forgées de toutes pièces. Elles ont annulé la séance pour des raisons inconnues.

Emprisonnés depuis 15 mois

Cela fait près de 15 mois après que des agents du ministère iranien du Renseignement ont arrêté et torturé les étudiants Ali Younesi et Amirhossein Moradi. Les autorités les détiennent toujours dans le quartier 209 de la prison d’Evine à Téhéran. Le ministère contrôle ce quartier. De surcroît, les prisonniers n’ont pas accès à des avocats ni à leurs proches.

Les agents iraniens torturent les deux étudiants et les maintiennent en isolement prolongé.

Mojtaba Hosseini est un ancien compagnon de cellule d’Ali Younesi. A IranWire, le 14 avril 2021, il a déclaré que lors de sa première détention, Ali Younesi a passé 60 jours en isolement. Il se trouvait dans une petite cellule, avec un seul plafonnier toujours allumé.

Hosseini a déclaré avoir constaté qu’Ali avait un oeil très enflé. D’ailleurs, le médecin de la prison lui avait prescrit des antibiotiques.

Les services du renseignement iranien ont l’habitude de faire pression sur les détenus. Ils les contraignent à faire des déclarations mensongères et auto-incriminantes. Puis, ils salissent les accusés en diffusant leurs « aveux » forcés à la télévision officielle iranienne.

Source : Iran HRM