Pin It

12 janvier manifestations iranCSDHI – Dimanche 12 janvier 2020, la police iranienne a ouvert le feu sur des manifestants qui exprimaient leur indignation face à la nouvelle selon laquelle les Gardiens de la révolution (les pasdarans) ont abattu un avion de passagers ukrainien, faisant 176 morts, mercredi 8 janvier dernier.

Vidéo : https://youtu.be/6ntohrcMTRE

Source : IranWire

Des milliers de manifestants iraniens sont descendus dans la rue dimanche pour la deuxième journée consécutive, pour protester contre le régime qui a abattu un avion ukrainien, tuant les 176 personnes à bord.

Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes iraniennes et des gaz lacrymogènes auraient été tirés.

Les manifestations à Téhéran ont commencé samedi soir après la veillée organisée à l'Université Amir Kabir, en mémoire des personnes tuées dans l'avion ukrainien par le régime.

Les rassemblements se sont rapidement transformés en manifestations nationales, la foule appelant au renversement du régime et de son Guide suprême Ali Khamenei, commandant en chef des forces armées.

Des rassemblements importants se sont poursuivis jusqu'à dimanche, des manifestants en colère appelant les responsables « menteurs » parce qu’ils ont nié avoir abattu l'avion de passagers ukrainien pendant trois jours.

À Téhéran, des Iraniens et des étudiants ont défilé sur la place Azadi, scandant : « Le chef stupide est notre honte » et « Les pasdarans commettent des crimes et le chef les soutient ! »

Pendant ce temps, des informations selon lesquelles la police anti-émeute et les forces de sécurité ont tiré des balles en caoutchouc sur des manifestants et tiré des gaz lacrymogènes sont arrivées de l'avenue Azadi à Téhéran.

Des clips vidéo de femmes blessées par les forces de sécurité ont été publiés sur Internet.

À Téhéran, les autorités ont bloqué des personnes dans un métro près de la place Azadi. Plus tard, les forces de sécurité ont eu recours au gaz lacrymogène contre ceux qui y étaient rassemblés.

Des veillées et des manifestations ont eu lieu à Téhéran, Ispahan, Mashhad, Ahvaz, Shadegan, Kermanshah, Sanandaj, Karaj, Sari, Babol, Amol, Lahijan, Semnan, Shahroud, Tabriz, Qazvin, Zanjan, Shiraz, Urmia, Gorgan, Hamedan et Arak.

Les étudiants de l'École de gestion de l'Université de Téhéran, de l'Université Khajeh Nassir et de l'Université des sciences et de l'industrie de Téhéran, de l'Université Bou Ali de Hamedan, de l'Université de Damghan, de l'Université Noshirvani de Babol et de l'Université de Paris de Karaj ont également rendu hommage aux victimes du crash de l’avion ukrainien.

Donald Trump a mis en garde l'Iran dimanche contre le meurtre de manifestants.

« Aux dirigeants iraniens - NE TUEZ PAS VOS MANIFESTANTS », a tweeté Trump, avertissant le monde et « plus important encore, les États-Unis regardent. »

Source : Iran HRM