Pin It

fouet iranCSDHI - Mohammad Eghbali a été condamné à 11 ans de prison et à 74 coups de fouet.

Mohammad Eghbali Golhin arrêté lors des manifestations de novembre 2019 a été condamné à des peines de prison, à des coups de fouet et à l'exil par le tribunal pénal de Shahryar. Il a été informé du verdict, le dimanche 16 février 2020.

Il est condamné à 10 ans de prison pour « destruction de biens publics », un an de prison pour « atteinte à l'ordre public » et 74 coups de fouet pour « affrontement avec les forces du Bassidj. » Il est également exilé pendant un an dans le comté de Rusk, dans la province du Sistan-Baloutchistan.

M. Eghbali est un célibataire né en 1990 dans le comté de Shahryar. Il travaille dans un fast-food comme chef cuisinier. (Les militants des droits de l'homme en Iran - 16 février 2020)

La Cour suprême sanctionne les coups de fouet d'un coupable

La cour suprême du pays a sanctionné la peine prononcée par la branche 1 du tribunal pénal de la province d'Alborz. Un jeune homme de Kelardasht, accusé d'avoir harcelé une jeune fille, comme le dit le quotidien Jam-e-Jam, a été condamné à l'exil dans une ville de l'est du pays et a été fouetté. La décision a été prise après que les juges aient entendu la défense de l'avocat.

Après avoir protesté contre la sentence, l'affaire a été renvoyée devant la cour suprême du pays et a été sanctionnée. (Jam-e-Jam, quotidien officiel - 16 février 2020)

Ali Nanvaee condamné à une peine de prison et au fouet

Ali Nanvaee, un étudiant de l'Université de Téhéran, arrêté lors des manifestations de novembre 2019 est condamné à six mois de prison et 74 coups de fouet. Il doit également copier trois livres à la main.

Son procès a eu lieu le mardi 4 février 2020. Comme il l'a expliqué, son ancienne inculpation, à savoir « rassemblement et collusion », a été remplacée par « perturbation de l'ordre public ».

M. Nanvaee a été arrêté par les forces de sécurité lors des manifestations de novembre 2019 alors qu'il quittait l'université et il avait alors été transféré dans un endroit inconnu. (Les militants des droits de l'homme en Iran - 15 février 2020)

Un homme et une femme seront flagellés

Le tribunal pénal de la province d'Alborz, en Iran, a condamné un homme et une femme, accusés d'intimité, à être fouettés 99 fois. Ils ont été identifiés par leurs prénoms, Massoud et Samaneh. (Site officiel d'informations, Borna - 20 février 2020)

Deux coupables condamnés à 148 coups de fouet au total

Le porte-parole du pouvoir judiciaire a annoncé mardi 18 février 2020 que deux coupables économiques, Hamidreza Moradi et Mohammad Naini-Tehrani, recevront chacun 74 coups de fouet pour avoir perturbé le système de change du pays. (Site Web officiel ILNA - 18 février 2020)

Un coupable condamné à 148 coups de fouet en Ardal

Shahram Ahmadi, le chef de l'organisation environnementale Charmahal-Bakhtiari, a déclaré qu'un coupable a été condamné à 148 coups de fouet. Il a déclaré : « Le chasseur clandestin dans le comté d'Ardal sera fouetté 74 fois, deux fois, pour avoir offensé et menacé nos agents. Pour des accusations liées à des questions environnementales, il sera emprisonné et devra payer une amende ».

Ahmadi a ajouté : « Pour avoir offensé, menacé de tuer et désobéi aux agents, le contrevenant sera condamné à un an de prison et pour avoir pêché illégalement 100 vairons, il devra payer une amende de 10 millions de rials au gouvernement (218 €). (Site Web officiel IRNA - 18 février 2020)