Pin It

GPT IranCSDHI - Ce qui suit est la liste des noms de certains des détenus des manifestations de novembre 2019 qui sont actuellement emprisonnés dans le Grand pénitencier de Téhéran.

Quatre de ces détenus - Siamak Paymard, Jafar Rezaee, Reza Allah yari et Wahid Najafi Khozestani - qui ont été arrêtés par les agents du renseignement du Corps des gardiens de la révolution islamique (les pasdarans) dans le comté de Qarchak à Varamin ont été menacés au cours de leur interrogatoire et de leur enquête par les interrogateurs de la base de Sarallah (appartenant aux pasdarans) pour les forcer à avouer que leurs blessures étaient dues à leur combat à l’aide de couteaux, comme il est écrit dans leurs dossiers, alors qu’ils ont été battus directement par des agents de sécurité pendant les manifestations.

Les noms des autres détenus sont les suivants :

1-Amir Salman Shiroee
2-Iman Daraee
3-Abolfazl Karimi
4-Milad Arsanjani
5-Pacha Tehrani
6-Morteza Bakhshi Laee
7-Ali Bikas
8-Mohammad Javad Heidari
9-Mehdi Naghdi
10-Saeed Farzaneh
11-Hamid Khosropoor
12-Hamid Farah Bakhsh
13-Siamak Moghimi
14-Mohammad Reza Mosavi
15-Mehran Jalilvand
16-Mohsen Ghasemzadeh
17-Saeed Khazaee
18-Mehdi Naseri
19-Milad Ibrahimi Nezhad
20-Mohammad Javad Ahmadi
21-Meisam Khaki
22-Kaveh Mehmandoost
23-Omid Tashkari
24-Amir Mir Baigvand
25-Behnam Tavasoli
26-Arya Hamedian
27-Mehdi Ghasemi
28-Ali Ebadi
29-Behnood Ismaili
30-Davood Qafari
31-Mojtaba Khalaj
32-Alireza Moghadam
33-Mehdi Bagheri
34-Mohammad Hejazifar
35-Mohsen Seyyed Rahmati

La liste suivante appartient aux détenus des manifestations de janvier 2020 qui sont incarcérés dans la même prison après avoir été interrogés et inculpés :

1-Morteza Hosseini Lavasani
2-Iman Haydari
3-Syavosh Monfared
4-Poya Gozar Abadi
5-Hossein Khakpoor

Il convient de mentionner que le prisonnier politique Morteza Hosseini Lavasani a 72 ans et qu'il est accusé de « propagande contre le régime en scandant la mort du despote ». La 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran, dirigée par le juge président Abolghasem Salavati, est responsable de son arrestation, de son interrogatoire et de son accusation.

Source : Droits de l'homme en Iran - 27 janvier 2020